Tout savoir sur la stéatose hépatique

Tout savoir sur la stéatose hépatique

29 août 2022 Non classé

A l’heure actuelle, les sodas et boissons gazeuses font partie des boissons les plus consommées dans le monde, portées par la communication de masse dont elles font l’objet et par l’ignorance par la société de leurs effets sur l’organisme. Il a été observé que leur consommation commence dès le plus jeune âge, cette tendance se confirmant au fil des années. Lorsque cette consommation devient excessive (alors qu’elle devrait rester occasionnelle), elle peut être nocive pour la santé en raison de sa composition nutritionnelle. De plus, dans de nombreux cas, elle tend à remplacer d’autres aliments qui apportent vitamines, minéraux et fibres nécessaires à notre corps.

La consommation excessive de boissons gazeuses entraîne un apport inutile de calories à notre alimentation, sans que nous nous en rendions compte. Cela peut impliquer une prise de poids  et déclencher d’autres pathologies comme le diabète et les maladies cardiaques.

Quelques statistiques sur la stéatose hépatique

non alcoholic fatty liver disease

La stéatose hépatique ou NAFLD (non-alcoholic fatty liver disease) est la cause la plus fréquente de maladie chronique du foie dans le monde occidental. Il s’agit d’une maladie assez répandue dans les pays développés, touchant particulièrement les hommes âgés de 40 à 60 ans. Elle a une incidence de 15 à 35% selon les pays et connait une augmentation ces dernières années à cause de la progression du diabète de type 2 et de l’obésité.

Cette maladie touche des foies sains et ne résulte pas d’une consommation excessive d’alcool, substance hépatotoxique. Due à leur surproduction, les graisses s’accumulent progressivement dans les hépatocytes, ce qui entraîne une forte sensibilité aux facteurs aggravants et provoque inflammation et fibrose, empêchant l’organise de remplir correctement ses fonctions.

Les principaux symptômes et signes de la maladie

La stéatose hépatique ne provoque généralement pas de symptômes visibles ou apparents. Très souvent, elle est découverte de façon fortuite lors d’une imagerie abdominale (échographie ou scanner).

Toutefois, dans certains cas, elle se présente sous forme de douleur sourde dans la région abdominale du foie, de fatigue plus importante que la normale, ou d’une hépatomégalie (augmentation du volume du foie détectable par palpation).

La plupart des patients atteints de stéatose hépatique restent dans un état stable. La maladie peut se dégénérer en hépatite, et dans d’autres cas, en insuffisance hépatique. La coexistence du diabète de type 2 et de l’obésité favorise la progression de la maladie. On constate par ailleurs que les patients souffrant de stéatose hépatique contractent plus fréquemment des complications cardiovasculaires.

Diagnostic médical de la stéatose hépatique

Le diagnostic de la stéatose hépatique résulte souvent du hasard. L’examen de l’abdomen du patient ne présente souvent aucune anomalie. Il arrive parfois que le médecin note une hypertrophie du foie, ou bien que le patient signale une douleur lors de la palpation. Les analyses en laboratoire peuvent révéler une hausse d’enzymes hépatiques (GOP, GPT et GGT), ainsi qu’une diminution du cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL), une augmentation des triglycérides et une élévation de la glycémie.

Une échographie abdominale est le meilleur examen d’imagerie en raison de sa simplicité et de son caractère peu invasif pour évaluer les résultats de la maladie. Le scanner ou l’IRM peuvent également être utiles pour le diagnostic de la stéatose hépatique. Cependant, le diagnostic définitif ne peut être confirmé que par une biopsie du foie. Etant donné que cette maladie évolue souvent de façon bénigne et que ce test comporte des risques, il est recommandé de ne pas l’effectuer, sauf si le patient présente des facteurs de progression de la maladie comme un âge avancé, une obésité sévère, un diabète ou une altération significative des enzymes hépatiques. L’examen des tissus permettra d’évaluer le degré d’inflammation et de fibrose.

Comment prévenir la stéatose hépatique

La stéatose hépatique est principalement bénigne et son traitement repose sur la prévention de sa progression en détectant et corrigeant les facteurs de risque le plus tôt possible.

Si vous êtes en surpoids ou obésité, il est conseillé d’essayer de réduire votre indice de masse corporelle (IMC) grâce à une alimentation équilibrée et une activité physique d’aérobie modérée, comme la course à pied, le vélo, l’aviron…

Si vous souffrez de diabète ou dyslipidémie, il est important d’avoir un contrôle métabolique régulier et de prendre les médicaments prescrits par le spécialist, tels que ) les antidiabétiques (les glitazones ou les biguanides), et les antilipémiants (les statines.

Bien qu’il s’agisse d’une maladie bénigne, la prévention joue un rôle important, pour réduire la consommation de graisse et sucres, pouvant conduire au diabète de type 2 et obésité, et encourager la pratique d’une activité physique.

Foyer Global Health offre à ses clients par Teladoc Health un accès 24/7/365 à une équipe de médecins en ligne. Pour en savoir plus sur la stéatose hépatique et consulter un médecin, cliquez sur le lien pour accéder à votre portail santé. Inscrivez-vous et bénéficiez des services médicaux gratuitement, à tout moment et en tout lieu, sans déclarer de sinistre.

Des produits simples, de grands avantages

Nous offrons une assurance santé de qualité à partir de centaines de retours client pour être sûr de les assurer de la meilleure façon possible.
Recevez votre devis, avec des options concrètes correspondant parfaitement à vos besoins.

Aucun commentaires
Soyez le premier à commenter !

Tous les champs sont obligatoires, mais ces informations ne seront utilisées qu’à des fins de validation de votre commentaire, jamais pour de la prospection commerciale.