WhatsApp
WhatsApp

Blog

Comment concilier télétravail et enfants

09 juin 2020

 

L’épidémie de coronavirus a contraint les entreprises à s’adapter et à modifier leurs conditions de travail pour assurer la continuité de leur activité. La proximité entre employés n’étant plus recommandée, une solution adoptée par la majorité d’entre elles a été le télétravail, que nous continuons aujourd’hui à pratiquer chez Foyer Global Health. Pour les parents qui travaillent auprès de leurs enfants, cette nouvelle situation est vite devenue un véritable défi. Dans notre équipe, nous comptons des parents qui ont dû rapidement s’organiser avec leur nouveau quotidien.

 

Si l’épidémie de coronavirus a impacté de façon assez conséquente l’activité professionnelle des parents, il en est de même pour les enfants dont les écoles ont fermé dès les premières mesures de confinement. Les enfants ont désormais dû faire leur devoirs et exercices à la maison, bien souvent épaulés par leurs parents qui n’ont eu d’autre choix que de jongler entre leur travail et l’éducation des enfants. Une toute nouvelle forme de cohabitation à laquelle peu d’entre nous étions préparés. Pour Anne, « Le télétravail avec les enfants pendant le confinement a définitivement été un challenge pour tous les parents, comme il a fallu donner les cours tout en travaillant. Cela a été agréable d’avoir été en mesure d’adapter ses horaires de travail en fonction des besoins de la famille et de constater que le télétravail a été réellement reconnu comme du travail à part entière. »

Des moyens ont été déployés pour s’assurer que chacun puisse assurer son rôle de parent tout en tenant son poste. Les congés exceptionnellement mis en place pour les parents se sont avérés bénéfiques, comme l’atteste Frédéric : « Le gouvernement luxembourgeois a heureusement autorisé les employés à prendre un peu de temps libre pour s’occuper de leurs enfants. J’ai donc travaillé à temps partiel, ce qui a grandement facilité la résolution de la situation. ». Ce temps libre a également permis aux parents de s’adapter à cette situation totalement inédite pour eux. « Comme beaucoup de mes amis, j’ai mis en application l’apprentissage par la pratique, explique Jean-Baptiste. Bien qu’ayant « télé-travaillé » pendant près de 10 ans, je n’avais que très rarement été confronté à une situation qui m’impose de devoir gérer conjointement mon travail quotidien ainsi que mes enfants. Il y a donc eu une semaine d’ajustement pour eux comme pour moi car cette situation était tout sauf naturelle. »

Pour les parents d’enfants en bas âge, tout est devenu question d’organisation et de stratégie. Amandine nous témoigne de son expérience avec sa fille d’un an et demi, Marta : « Avec les plus petits, impossible de travailler si le bébé a les yeux ouverts – vous devez vous enfuir et vous enfermer dans une pièce si vous ne voulez pas écrire votre email dans sa langue ».

Avec des tous petits, notre meilleur conseil est d’adapter ses heures de sommeil. Le danger dans lequel nous tombons facilement est de perdre le rythme que nous avions avant l’épidémie. Dormir tôt pour se lever en pleine forme est primordial pour assurer jusqu’au bout. Vous pouvez aussi optimiser votre temps au maximum en profitant de la sieste de l’après-midi de votre enfant pour prendre de l’avance.

Avec des enfants plus grands de 6-7 ans, l’approche est un peu différente, car ils sont plus compréhensifs, et il est donc plus simple de leur imposer certaines règles et limites. Jean-Baptiste a trouvé chez lui sa solution : « J’ai mis en place une règle très simple : quand la porte de mon bureau est fermée, ils ne doivent en aucun cas venir me déranger. A contrario, quand la porte de mon bureau est ouverte, alors ils peuvent venir me voir et me poser toutes les questions qu’ils veulent. » En plus de fixer les limites nécessaires, essayez de garder votre enfant toujours occupé pendant vos heures de travail, pour éviter qu’il ne s’ennuie. Proposez-lui de nouveaux jeux, en extérieur par exemple, et cherchez à innover même si ce n’est pas évident. Frédéric reconnaît : « Si vous parvenez à occuper un enfant plus d’une heure avec une seule et même activité, vous avez de la chance. C’est très frustrant pour un travailleur à domicile et un enfant d’être réunis dans un espace limité comme un appartement. »

Malgré ces inconvénients, voyons tout de même le bon côté des choses : ce nouveau fonctionnement permet à la famille de partager plus de moments ensemble, et même parfois de se redécouvrir les uns des autres. Jean-Baptiste l’approuve, « Cette situation exceptionnelle m’a permis de mieux connaître mes enfants, tant leur personnalité profonde que leur capacité d’adaptation. » Il est important d’expliquer à votre enfant les conséquences de l’épidémie, les enjeux du confinement ou pourquoi il faut faire attention. Cela permettra de les sensibiliser davantage et de mieux comprendre toutes ces règles. Amandine l’a bien compris : « Même si elle ne parle pas encore, Marta a remarqué qu’il se passait quelque chose d’inhabituel – mon conseil est de lui expliquer ce qu’est la situation liée au coronavirus, et pourquoi on doit porter un masque pour se protéger (en mettant un masque sur la poupée par exemple). »

Même si vous avez l’impression que vos enfants ne font que demander une attention permanente et vous dérangent sans cesse pendant votre travail, n’oubliez pas que vous vous trouvez finalement dans le même bateau et qu’ils cherchent eux aussi à trouver leurs marques. Pour les jeunes, il semblerait que la difficulté provient essentiellement du manque de vie sociale. Le fils d’Anne, 12 ans, nous assure « l’école à la maison c’est cool, on peut se reposer entre chaque devoir, mais les amis me manquent vraiment. » Avis partagé par sa sœur, 10 ans, qui aurait préféré apprendre avec ses amis et les voir plus souvent.

Avec un déconfinement progressif des pays en Europe et les beaux jours, accordez-vous en famille quelques temps de pause dans la journée, toujours en respectant les gestes barrières.  Cela peut également être l’occasion de retrouver une alimentation plus saine après quelques excès sucrés pendant le confinement. Si vous avez aussi des astuces ou des conseils intéressants pour les parents qui font du télétravail, n’hésitez pas à les laisser en commentaires ci-dessous. Nous serons très heureux de les lire. 😉

coronavirus education family service continuity testimonial

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires