WhatsApp
WhatsApp

Blog

Mon voyage aux Pays-Bas - Adieu l'Allemagne !

20 novembre 2020

 

Qui ne rêve pas de partir à l’étranger ? Diana, une allemande expatriée au Pays-Bas, nous partage son expérience and comment elle a vécu ce tel changement dans sa vie pendant l’épidémie de coronavirus.

Pendant mon enfance, j’aimais partir à l’aventure et en voyage. Mais qui aurait pensé que les Pays-Bas seraient sur ma liste ? Certainement pas moi, mais maintenant je vis ici.

Pourquoi les Pays-Bas ? Il y a deux ans, j’ai terminé mon Erasmus à Rotterdam et mon stage obligatoire à La Haye. Je suis tombée amoureuse de ce pays et j’ai su directement que je voulais emménager là-bas après mes études. Des tulipes, des fromages divers aux moulins à vent, j’y ai même trouvé mon petit ami. Qui l’aurait cru ! Même moi, je n’y croyais pas.

 

 

Déménager à l’étranger pendant la période de COVID-19

Fin juillet 2020, j’ai fait mes valises et j’ai commencé mon déménagement. Déménager seule pendant la période d’épidémie n’a pas été facile, car tout ici a été adapté aux mesures liées au coronavirus ; les contacts sociaux ont été réduits, et j’ai donc dû renoncer à l’aide de mes amis.

Néanmoins, un déménagement était possible, en raison du peu d’affaires personnelles que je devais emmener.

Cependant, je vous conseille de faire appel à une entreprise de déménagement si vous avez beaucoup d’affaires. Tout d’abord, non seulement vous vous épargnerez le stress du déménagement, mais vous économiserez aussi beaucoup de frais – vous pourrez dépenser les économies réalisées en faisant vos courses ici, car le coût de la vie est actuellement cher aux Pays-Bas. Afin de rester au courant de la situation actuelle aux Pays-Bas, je vous conseille de consulter le site web du ministère allemand des affaires étrangères. Heureusement, vous n’aurez pas besoin de permis supplémentaires lorsque vous vous installerez aux Pays-Bas.

 

 

Déménager aux Pays-Bas

Pour être honnête, je n’ai pas vraiment planifié mon déménagement. Je voulais juste déménager, réserver mon billet d’avion et dire au revoir à l’Allemagne. La seule chose à laquelle je pensais depuis des mois était de trouver un emploi. Je ne peux que vous recommander de vous en occuper rapidement ! Je vous recommande vivement de télécharger la checklist pour les déménagements internationaux en format PDF afin d’avoir une vue d’ensemble. Alors, qu’attendez-vous ? Déménager aux Pays-Bas ne pourra que bien se passer !

La recherche d’un emploi a été un grand défi pour moi, et surtout à un moment inopportun en raison de la pandémie de coronavirus. J’ai envoyé candidature sur candidature presque 2-3 moi,  et ai essuyé beaucoup de refus. C’était très frustrant ! J’ai finalement reçu une offre d’emploi et, bien que ce ne soit pas un emploi à temps plein, j’ai trouvé un stage où je peux travailler sur mes compétences et les développer. Je vous recommande par ailleurs de commencer à chercher un appartement le plus tôt possible. Mon expérience a confirmé le fait que le marché immobilier aux Pays-Bas est très tendu.

Lorsque je suis arrivé aux Pays-Bas, je me suis d’abord occupée les premiers jours des formalités administratives, comme l’enregistrement de ma résidence auprès de la municipalité, qui m’a donné le numéro de service aux citoyens (BSN). Sans le BSN, vous ne pouvez pas travailler légalement, ouvrir un compte bancaire ou souscrire une assurance maladie. Je suis actuellement enregistrée auprès de la banque ABN Amro et de l’assurance maladie Anderzorg. Pour plus d’informations, voir Sirelo « Déménager aux Pays-Bas« .

 

 

Les différences entre les Pays-Bas et l’Allemagne

J’ai beaucoup d’anecdotes à raconter et je dois vous avouer que certaines choses aux Pays-Bas sont très difficiles à assimiler pour moi :

– La hiérarchie aux Pays-Bas est moins forte qu’en Allemagne, le supérieur ne « vaudra pas plus » que ses employés.

– Il y a d’énormes fenêtres et souvent sans rideaux. Je ne peux parler que par expérience : faites attention quand vous vous changez ! Il est facile d’oublier que les fenêtres néerlandaises peuvent donner directement sur votre appartement.

– Les fameux vélos « granny-fiets ». Ce n’est certainement pas ce à quoi vous pouvez vous attendre en Allemagne ! Qu’il pleuve ou qu’il neige, un Néerlandais typique vient toujours à vélo.

– Pour les anniversaires, vous devez féliciter tous les autres membres de la famille de l’enfant dont c’est l’anniversaire. De plus, chacun n’a droit qu’à une part de gâteau. Pas chez nous – savez-vous combien de parts je mange à chaque anniversaire ? Vous ne voulez pas le savoir… Mais oui, la vie n’est pas une promenade de santé.

 

En résumé, voici un dernier conseil que j’aimerais vous donner : osez et soyez courageux, partez à l’étranger et vivez vos propres expériences !  Si ce n’est pas maintenant, alors quand ?

coronavirus globalisation moving abroad relocation

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires