WhatsApp
WhatsApp

Blog

Allergies saisonnières : les bons gestes à adopter et les remèdes possibles

24 juin 2020

Les allergies saisonnières font partie des allergies les plus communes en Europe puisqu’elles concernent près de la moitié de la population. Elles font partie des nombreuses allergies respiratoires causées par la pollution et les allergènes (graminées, arbres, herbes) présents dans l’air. Le printemps et le début de l’été sont les saisons les plus propices à l’allergie au pollen, communément appelée « rhume des foins ». Si vous êtes sujet à des réactions allergiques liées aux pollens, il est important de rapidement adopter les bons gestes et de bien connaitre les remèdes qui vous aideront à en atténuer les symptômes.

Quels sont concrètement les symptômes d’une allergie saisonnière ?

La réaction allergique se manifeste principalement au niveau des yeux et du nez. Elle peut créer une conjonctivite allergique, se traduisant par des yeux rougis, larmoyants, une sensation de picotement et d’irritation. Le nez coule et se bouche, vous éternuez fréquemment et une toux irritative s’installe. Ces signes peuvent s’aggraver en présence de vent mais s’atténuent généralement lors de fortes pluies. La survenue de ces symptômes doit vous alerter sur un risque d’allergie qui peut se manifester dès l’enfance mais également à tous les âges de la vie.
Pour le cas où la survenue de symptômes de types allergiques vous inquiètent, un test sanguin de type allergologie vous permettra de poser un premier diagnostic. Néanmoins, dans certains cas, un test cutané sera nécessaire pour affiner l’analyse des allergènes à la source de votre allergie.

Quels sont les bons gestes de prévention à adopter chez soi et à l’extérieur ?

Voici les bonnes pratiques pour prévenir une crise allergique.

A son domicile :

– Passer l’aspirateur le plus régulièrement possible
– Aérez votre lieu d’habitation, préférablement tôt le matin ou tard le soir, et quand il pleut
– Prenez une douche avant de vous coucher et lavez-vous systématiquement les cheveux car les graminées ont tendance à s’y accumuler
– Privilégiez l’étendage de votre linge à la maison plutôt que dans le jardin ou sur la terrasse
– Changez de vêtements lorsque vous êtes sorti dehors et que vous retournez chez vous

A l’extérieur :

– Mettez des lunettes de soleil et, si le temps s’y prête, portez un chapeau
– Evitez de tondre votre pelouse car cela va accroitre le volume d’allergènes dans l’air
– Roulez en voiture avec les fenêtres fermées
– Évitez autant que possible de vous baigner à la piscine car le chlore produit des effets aggravants

Sachez également qu’il existe différents types de pollens, venant d’arbres ou de graminées. Le pollen présent en début d’année jusqu’au mois de mai provient essentiellement d’arbres tel que le frêne, le chêne, le bouleau ou le cyprès. Pendant la saison estivale, le pollen est principalement issu des graminées. Certains pollens sont plus agressifs que d’autres, notamment celui du bouleau et du frêne qui sont très répandus chez nous, au Luxembourg. Soyez donc vigilants lors de vos sorties et évitez les zones trop arborées.

 

Faut-il préférer un traitement médicamenteux ou naturel ?

Pour les allergies les plus virulentes, il est conseillé de prendre rendez-vous avec un médecin ou allergologue qui vous prescrira collyre, spray nasal, antihistaminiques et/ou corticoïdes. Les antihistaminiques (par voie orale ou nasale) agissent directement sur les gonflements et démangeaisons, tandis que les corticoïdes en suspensions nasales soulageront les inflammations des muqueuses du nez. Attention parfois à ne pas prendre trop régulièrement ces traitements qui peuvent avoir des effets indésirables même sur une prise de quelques jours, tels que des saignements de nez.

Une autre solution peut être la désensibilisation (immunothérapie spécifique ou vaccinothérapie) qui fonctionne sur le même principe qu’un vaccin. Il s’agit ici d’introduire l’allergène chez le patient pour que son corps s’y habitue. Des cures de rappel peuvent être nécessaires si les symptômes persistent. Le diagnostic d’un allergologue est pour cela obligatoire car la désensibilisation est contre-indiquée pour les personnes souffrant d’une faiblesse immunitaire.

Si votre allergie n’est pas handicapante au quotidien, mais que vous souhaitez néanmoins réduire l’impact des symptômes, vous pourriez tirer profit de l’aromathérapie. Qu’elle se présente en solution buvable ou sous une autre forme, elle offre de nombreux bienfaits :

– L’ortie : agissant comme un antihistaminique, une bonne soupe ou tisane d’ortie ne peut que vous faire du bien lorsque vous souffrez de symptômes légers
– Les agrumes : la vitamine C sera votre alliée pendant une crise allergique car elle boostera votre système immunitaire
– La menthe poivrée : elle agit également contre la production d’histamine et a donc des effets bénéfiques contre les problèmes respiratoires. Elle peut se consommer en infusion ou s’inhaler sous forme d’huile essentielle.
– L’eucalyptus radié : en huile essentielle, il a des vertus anti-inflammatoires apaisantes. Il suffit de verser quelques gouttes sur un tissu ou mouchoir et l’inhaler
– L’estragon : ses propriétés anti-allergènes font de cet aromate un excellent remède naturel contre l’allergie au pollen. De plus, il est riche en vitamine C. Vous avez le choix entre le consommer dans vos plats ou en infusion.

Si vous comptez parmi nos clients et que vous ressentez les premiers symptômes de l’allergie saisonnière et que vous souhaitez rapidement consulter un médecin généraliste, alors nous vous rappelons que la téléconsultation est gratuite et illimitée chez Foyer Global Health, 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

allergy health pollen

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *