L’Expatriation à Oman en hausse

L’Expatriation à Oman en hausse

7 décembre 2021 Vie d'expat

 

L’attrait pour le Golfe Persique n’est pas nouveau : voitures de luxe, bling bling, des bâtiments à la taille démesurée, un soleil saisissant et… un statut fiscal avantageux. S’expatrier à Oman c’est profiter d’un paradis fiscal où les impôts personnels sont rares voire inexistants comme l’impôt sur le revenu. Être expat à Dubaï c’est devenu trop commun ? Découvrez l’expatriation à Oman.

Après avoir lancé une série d’augmentation des taxes sur l’embauche d’expatriés en début d’année, le Sultanat avait vu lentement sa population étrangère décroitre de 10,3% par rapport à l’an dernier. Près d’un expat à Oman sur six avait quitté le pays durant les onze premiers mois de la crise sanitaire soit plus de 200 000 personnes. De plus, le pays avait relancé début 2020 et courant 2021 une politique dite d’Omanisation (en vigueur depuis 1988) pour favoriser l’emploi des citoyens compte tenu du Covid-19 et des prix bas du pétrole, une ressource essentielle à la survie de l’économie du pays. Depuis l’été, cette tendance à la baisse s’est inversée si bien que la population d’expatriés a augmenté d’environ 10 000 personnes en septembre et octobre de cette année. Aujourd’hui, le Sultanat compte plus 1,6 millions d’expatriés pour 2,7 millions de locaux.

Les secteurs qui embauchent à Oman

Avant de débuter notre aventure, petit test de culture générale, quelle est la capitale du Sultanat d’Oman ? Mascate ! Bien sûr, vous l’aviez. La capitale et son agglomération, qui compte autant d’habitants qu’Ottawa au Canada ou Cracovie en Pologne (1.450 000 habitants), a triplé de volume en l‘espace de seulement 30 ans. Elle regroupe la moitié de la population du pays et les principales mosquées et institutions gouvernementales. Puisque l’on évoque la démographie, si l’on exclut les pays de plus grande envergure comme le Yémen, l’Irak et l’Arabie Saoudite, Oman se positionne en deuxième place des pays les plus peuplés du Golfe Persique derrière les Emirats Arabes Unis (9 millions) mais devant le Qatar et le Bahreïn. La ville de Sohar de la région du Batinah dans le nord du pays vient en deuxième position. La zone industrielle de Sohar comprend le port de Sohar, la zone franche de Sohar et Sohar Aluminium. La ville portuaire compte également de nombreuses écoles, universités, hôpitaux et banques.

La région de Dhofar dans le sud-ouest du pays vient compléter le podium des villes les plus prisées des expatriés avec notamment la ville de Salalah et ses près de 200 000 habitants.

Concernant les secteurs qui recrutent, le pourcentage de travailleurs expatriés montre une baisse dans le secteur gouvernemental. Ce sont les secteurs privés et des entreprises familiales qui indiquent une légère augmentation du nombre d’expatriés.

Le secteur de la construction a représenté la majeure partie de l’emploi des expatriés dans le secteur privé, suivi par le commerce de détail, le commerce de gros et le secteur de la réparation automobile. Sachez, si vous souhaitez vous expatrier à Oman, que ce sont les postes qualifiés qui sont en forte demande à Oman. Comme le précise Expat.com, “Les emplois non qualifiés ou les postes nécessitant un niveau d’éducation moins élevé vont presque toujours aux Omanais”.

Pour en savoir plus sur l’expatriation à Oman, nous vous invitons à découvrir la chaîne Youtube MyOmanLife qui fournit de nombreux conseils liés à toutes les thématiques personnelles et professionnelles.

Les conditions d’expatriation à Oman pendant le Covid-19

Le Sultanat d’Oman a compris la gravité de la situation sanitaire et impose à tout candidat à l’expatriation (ou pour renouveler son visa) d’avoir reçu au moins la première dose d’un vaccin qui protège contre le Covid-19. Dans le pays, tous les vaccins approuvés sont acceptés, excepté le vaccin indigène indien Covaxin.

S’expatrier à Oman, les avantages et désavantages

Selon MuscatDaily.com, on estime qu’il y a actuellement plus de 35 millions de travailleurs expatriés dans les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG). Selon les données d’Expat Insider 2021, Oman obtient les meilleurs résultats dans l’indice de facilité d’installation (6ème). La majorité des expatriés (83 %) sont satisfaits de l’amabilité de la population locale envers les résidents étrangers (contre 67 % dans le monde). De plus, 58% des expatriés trouvent qu’il est facile de se faire des amis locaux (contre 44% dans le monde). Cependant – peut-être en raison de l’énorme population d’expatriés d’Oman – seulement 1% des expatriés sont principalement amis avec des locaux (contre 20% dans le monde), tandis que 39% fréquentent principalement d’autres expatriés (contre 32% dans le monde). La plupart des expatriés se sentent chez eux dans la culture locale d’Oman (69% contre 63% dans le monde) et trouvent qu’il est facile d’y vivre sans parler la langue locale (84% contre 54% dans le monde).

Vie professionnelle

Parmi les craintes majeures : le peu d’évolution de carrière. Ainsi, seuls 24% des expatriés sont satisfaits des opportunités de carrière locales (contre 45% au niveau mondial), et 31% ne sont pas satisfaits de la sécurité de leur emploi.

Si vous comptez créer une société lors de votre expatriation à Oman, sachez que le taux actuel d’imposition des sociétés est de 15%.


Vie quotidienne et sécurité

Côté qualité de vie, le sultanat obtient de meilleurs résultats dans la sous-catégorie « Qualité de l’environnement » (17e), puisque 79 % des expatriés sont satisfaits de la qualité de l’air (contre 66 % dans le monde).

Si l’on évoque la sécurité du pays, le Sultanat d’Oman se place en 32ème position, avec de meilleurs résultats dans la sous-catégorie Sécurité (6ème). Presque tous les expatriés (97%) évaluent positivement le caractère paisible du pays (contre 80% au niveau mondial), ce qui place Oman au deuxième rang mondial pour ce facteur – juste derrière la Finlande (1er).

Santé et assurance maladie

La santé est également un des points à revoir si vous choisissiez l’expatriation à Oman. Pensez à prendre une assurance santé internationale pour expatriés puisque dans la sous-catégorie « Santé et bien-être » (50e) : 43 % seulement des personnes interrogées jugent les soins de santé abordables (contre 61 % dans le monde) et 21 % évaluent négativement la qualité des soins médicaux (contre 14 % dans le monde).

Certains nouveaux visas et des conditions d’attribution de visas de résidence aux expatriés éligibles pour rester dans le sultanat au-delà de leur vie professionnelle pourraient être annoncés lors de l’Arabian Travel Market 2022, prévu du 8 au 11 mai.

Vous envisagez de vous expatrier à Oman à long terme ou dans l’un des pays du Golfe Persique comme Dubaï, Foyer Global Health couvre vos dépenses de santé à l’étranger. Notre Assurance Santé Internationale pour Expatriés propose une couverture santé internationale sur mesure parce que chaque situation spécifique a besoin d’une solution spécifique.

Des produits simples, de grands avantages

Nous offrons une assurance santé de qualité à partir de centaines de retours client pour être sûr de les assurer de la meilleure façon possible.
Recevez votre devis, avec des options concrètes correspondant parfaitement à vos besoins.

Aucun commentaires
Soyez le premier à commenter !

Tous les champs sont obligatoires, mais ces informations ne seront utilisées qu’à des fins de validation de votre commentaire, jamais pour de la prospection commerciale.