WhatsApp
WhatsApp

Blog

Coronavirus : Questions fréquentes

06 mars 2020

Le nouveau coronavirus (COVID-19) a été identifié en Chine fin 2019, c’est une nouvelle souche qui n’avait pas encore été observée chez l’homme. Il est important de rappeler qu’actuellement la cause la plus fréquente d’infection respiratoire et de fièvre est celle dérivée de l’infection grippale.

Quels sont les symptômes ?

Les plus courants sont les suivants :

  • La fièvre
  • La toux
  • Un essoufflement

Dans certains cas, il peut également y avoir des symptômes digestifs tels que la diarrhée et des douleurs abdominales. Dans les cas les plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie, des difficultés respiratoires importantes, une insuffisance rénale et même provoquer le décès. Ces cas surviennent généralement chez les personnes âgées, ou les personnes souffrant d’autres maladies telles que des problèmes cardiaques, pulmonaires ou immunitaires.

Que faire si je présente ces symptômes ?

Si vous présentez l’un de ces symptômes et que vous avez voyagé dans une zone à risque (voir ci-dessous) ou que vous avez été en contact avec un cas confirmé de coronavirus, contactez votre médecin généraliste par téléphone afin d’obtenir une évaluation médicale de vos conditions.

Que puis-je faire pour me protéger ?

Les mesures générales de protection individuelle contre les maladies respiratoires incluent :

  • Se laver régulièrement les mains (avec du savon et l’eau, ou de la solution hydroalcolique), surtout après un contact direct avec une personne malade ou son entourage.
  • Essayer de rester au moins à un mètre des personnes présentant des symptômes respiratoires
  • Se cacher la bouche et le nez avec un mouchoir et se laver les mains juste après avoir toussé ou éternué

Ces mesures protègent également des maladies fréquentes comme la grippe. Ne prenez pas de précautions particulières avec les animaux en dehors de l’Asie, ou avec la nourriture, pour éviter cette infection.

L’infection est-elle très contagieuse ?

L’infection est transmissible d’une personne à une autre et sa contagiosité dépend de la dose infectieuse présente dans les voies respiratoires. Pour que l’infection se produise, un contact direct des sécrétions respiratoires d’un animal, ou d’une personne infectée, avec les muqueuses d’une autre personne (nez, bouche, yeux) doit être impliqué. La transmission par voie aérienne sur des distances supérieures à un ou deux mètres semble peu probable.

Existe-t-il un traitement ?

Il n’existe pas de traitement spécifique pour le nouveau coronavirus, mais certains antiviraux ayant montré une certaine efficacité dans des études récentes sont utilisés. Il existe de nombreux traitements pour contrôler vos symptômes. De ce fait, les soins médicaux améliorent l’état de santé.

L’utilisation du masque est-elle utile pour l’ensemble de la population ?

  •  Si vous êtes en bonne santé, vous ne devez porter un masque que si vous prenez soin d’une personne soupçonnée d’être infectée par un coronavirus.
  •  Portez un masque si vous toussez ou éternuez.
  • Les masques ne sont efficaces que s’ils sont utilisés en combinaison avec un nettoyage fréquent des mains, avec un désinfectant pour les mains à base d’alcool ou avec de l’eau et du savon.
  • Si vous portez un masque, vous devez savoir comment l’utiliser et le jeter correctement.

Quelles sont les zones à risque ?

Les zones à risque pour ce virus sont celles dans lesquelles la transmission se produit au niveau communautaire. La transmission communautaire existe actuellement en Chine continentale, à Singapour, à Hong Kong, au Japon, en Corée du Sud, en Iran et en Italie. En fonction de l’évolution de la situation, les zones à risque peuvent varier. Elles peuvent être consultées sur le site de l’Organisation mondiale de la santé.

Dois-je m’inquiéter de la situation en dehors de l’Asie ?

Dans la situation actuelle, le risque global pour la santé publique en dehors de l’Asie est considéré comme modéré. En règle générale, les organisations internationales et le Ministère de la Santé ne recommandent plus d’appliquer la quarantaine aux personnes qui reviennent de zones à risque, et des mesures de contrôle exceptionnelles ne sont plus appliquées aux points d’entrée de notre pays.

Que dois-je faire si je reviens d’une zone à risque ? (Chine, Italie …)

  • Ceux qui reviennent d’une zone à risque et qui sont en bonne santé : ils peuvent mener une vie normale, avec leur famille, leurs amis et, en général, dans le milieu scolaire et professionnel.
  • Si, dans les 14 jours suivant le retour du voyage, ils développent des symptômes respiratoires (fièvre, toux et sensation d’essoufflement) : ils doivent rester chez eux et contacter les services de santé. Les services de santé évalueront votre état de santé, vos antécédents de voyage et les contacts éventuels avec des cas de coronavirus.

 

Source : Best Doctors

best doctors coronavirus health news

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *