S’expatrier au Vietnam : guide complet

S’expatrier au Vietnam : guide complet

Climat agréable, paysages à couper le souffle et population accueillante : le Vietnam a beaucoup à offrir. Que vous soyez un nomade digital ou un expert ayant une opportunité professionnelle, l’énergie de ce pays saura vous séduire. Le Vietnam a une population jeune, un coût de la vie bas et bénéficie d’une forte croissance. C’est pourquoi les grandes villes du pays attirent de nombreux étrangers. Envie d’en savoir plus ? Découvrez le guide complet de Foyer Global Health pour s’expatrier au Vietnam !

Pourquoi s’expatrier au Vietnam ?

Chaque année, des personnes du monde entier choisissent le Vietnam pour leur expatriation. Et pour cause : ce pays marqué par sa jeunesse et son dynamisme regorge d’opportunités. Au-delà de ses paysages magnifiques et diversifiés, les expatriés français et internationaux notent souvent l’hospitalité vietnamienne à l’égard des étrangers.

Le coût de la vie au Vietnam est relativement bas. À titre d’exemple, il représente environ 50 % de celui de l’Hexagone. Pour un Français, le budget pour vivre dans ce pays dépend donc largement de son niveau de dépenses. Comptez entre 25 et 40 millions de dongs, pour bénéficier du confort que recherchent la plupart des expatriés au Vietnam.

Cela représente un coût mensuel de 955 à 1 529 € pour vivre dans l’une des grandes villes du pays. Le climat très agréable ou encore l’excellent niveau de sécurité constituent d’autres arguments de poids pour s’expatrier au Vietnam. De plus, si la langue locale est parfois difficile à apprendre pour les locuteurs français, notez que de plus en plus de Vietnamiens maîtrisent l’anglais.

cost of livng vietnam

Comment obtenir un visa pour s’expatrier au Vietnam ?

Les expatriés souhaitant refaire leur vie au Vietnam doivent obtenir un visa de travail ou un visa d’études. En fonction de votre situation, c’est votre entreprise ou votre organisme d’accueil vietnamien qui se chargera des démarches. Vous souhaitez habiter au Vietnam sans travailler ? Que vous soyez à la retraite ou sans emploi, vous devrez généralement multiplier les visas touristiques.

Le visa électronique du Vietnam, ou e-visa, permet d’y séjourner jusqu’à 90 jours en réalisant des entrées multiples. Il vous faudra ensuite sortir du pays pour effectuer une nouvelle demande. Notez qu’il est possible pour les ressortissants français de passer jusqu’à 45 jours au Vietnam sans visa. Cette autorisation concerne plusieurs autres pays, dont l’Allemagne, l’Espagne ou encore l’Italie.

Il s’agit d’une bonne opportunité de découvrir les différentes villes du Vietnam, avant une éventuelle expatriation. En cas de doute ou d’évolution des visas vietnamiens, consultez le site de votre ambassade. Pour un expat français, ce sera l’ambassade de France à Hanoï qui vous renseignera sur les démarches pour s’expatrier au Vietnam.

Comment trouver un travail au Vietnam en tant qu’expatrié ?

Si le marché du travail se porte plutôt bien au Vietnam, il est parfois difficile de trouver un emploi en tant qu’expatrié. En effet, le pays a durci sa réglementation concernant les travailleurs étrangers, en modifiant notamment sa définition d’un expert. Pour trouver du travail au Vietnam, il est plus que conseillé de disposer de compétences recherchées et de maîtriser l’anglais.

work vietnam

Les secteurs de l’informatique, de l’éducation, de la restauration, de l’industrie ou encore de la santé peuvent constituer des pistes intéressantes. Le site de la CCI France Vietnam propose une liste des principaux sites d’emploi du pays. Vous y trouverez également un grand nombre de conseils pour les expatriés français et francophones recherchant du travail au Vietnam.

En tant qu’étranger, il est possible de trouver un poste via un volontariat international en entreprise. Réservé aux personnes de 18 à 28 ans, le VIE permet aux Français de travailler au Vietnam pendant 6 à 24 mois. Notez que le volontariat international en entreprise est également ouvert aux ressortissants des autres pays de l’UE.

Quelle ville choisir pour vivre au Vietnam ?

Que vous prévoyiez un voyage de quelques mois ou une réelle expatriation, le Vietnam dispose de nombreuses villes attrayantes pour les étrangers. Nha Trang ou encore Da Lat gagnent notamment en popularité auprès des expatriés français et internationaux. Faire le choix d’une ville plus petite ou d’un site moins touristique permet de bénéficier de prix intéressants.

Cependant, un expat aura généralement tendance à s’installer à Saigon ou à Hanoï. Les deux plus grandes villes du pays offrent une connexion internet de qualité et une vie culturelle et nocturne plus animée. Elles constituent également les meilleurs choix, si vous êtes entré au Vietnam avec un visa touristique et recherchez du travail.

Hanoï : choisir la capitale vietnamienne pour son expatriation

Hanoï est un parfait mélange entre tradition et modernité. Les expatriés français ou francophones amoureux de la culture et de la bonne nourriture y trouveront leur compte. Moins dynamique que Ho Chi Minh Ville, Hanoï a plus de mal à attirer les nouvelles entreprises. La capitale du Vietnam dispose cependant d’un coût de la vie plus bas que celui de Saigon.

Les quartiers de Tay Ho, Long Bien, Truc Bach ou encore Ciputra sont notamment plébiscités par les familles d’expatriés. Les personnes seules à la recherche d’effervescence trouvent généralement leur bonheur à Hoan Kiem, Hai Ba Trung ou Ba Dinh. Proche de la baie d’Halong, Hanoï est un bon choix si vous recherchez une expérience vietnamienne authentique dans une grande ville. Consultez des sites d’agences comme Expat Housing ou Hanoi Housing pour trouver votre nouveau domicile.

living in hanoi

Ho Chi Minh Ville (Saigon) : opter pour la modernité et le dynamisme

Parfois encore appelée par son nom historique Saigon, Ho Chi Minh Ville constitue souvent le premier choix d’un étranger expatrié. La capitale économique du Vietnam est, en effet, très attrayante pour les personnes à la recherche d’une vie active. Vous y trouverez un grand nombre de cafés, d’écoles d’anglais, d’entreprises locales et internationales, ainsi que d’espaces de coworking.

Si les prix sont plus élevés qu’à Hanoï, Saigon offre une vie nocturne animée et de nombreuses activités. Parmi les quartiers les plus appréciés par les expatriés, on peut citer les Districts 1, 2 (Thao Dien), 7 (Petit Séoul) et 9.

ho chi minth ville

Quelle est la qualité du système de santé vietnamien ?

Si les établissements de soins vietnamiens continuent d’améliorer la qualité de leurs services, de nombreux expatriés restent insatisfaits. L’enquête annuelle Expat Insider de 2022 rapporte des déceptions concernant la qualité, la disponibilité et l’accessibilité des soins. Si le système de santé est encore peu performant, les cliniques privées offrent une bonne alternative.

Pour les habitants de la capitale vietnamienne, l’ambassade de France conseille notamment ces trois établissements de soins :

  1. L’Hôpital Français de Hanoï, situé au Số 1 Phương Mai, Đống Đa, Hà Nội 100000 ;
  2. Le Family Medical Practice, situé au 298I P. Kim Mã, Kim Mã, Ba Đình, Hà Nội ;
  3. Le Raffles Medical Hanoi, situé au 51 Đ. Xuân Diệu, Quảng An, Tây Hồ, Hà Nội.

Du côté de Saigon, le consulat propose également une liste de structures conseillées, comme :

  1. Le Centre Médical International (CMI), situé au 30 Phạm Ngọc Thạch, Ward, Quận 3, Thành phố Hồ Chí Minh ;
  2. Les deux Family Medical Practice, situés dans les Districts 1 et 2 ;
  3. L’hôpital franco-vietnamien (FV Hospital), situé au 6 Nguyễn Lương Bằng, Tân Phú, Quận 7, Thành phố Hồ Chí Minh.

Si ces cliniques privées ont une meilleure réputation que les établissements de soins publics vietnamiens, leurs services sont relativement onéreux. C’est pourquoi l’ambassade de France conseille vivement de souscrire une assurance santé internationale pour expatriés au Vietnam. Rendez-vous sur son site internet pour connaître tous les établissements de santé privés de la capitale. Le site du consulat général de France à Saigon recense, lui, les principaux hôpitaux et cliniques privés de la capitale économique du pays.

Dans quelle école inscrire ses enfants au Vietnam ?

En fonction de la ville et du quartier dans lesquels vous vous installez, vous disposerez de plusieurs possibilités pour scolariser vos enfants :

  1. Les inscrire dans un établissement enseignant un programme en français ;
  2. Privilégier une scolarité 100 % vietnamienne dans un établissement classique ;
  3. Opter pour une scolarité à distance complémentaire avec le Cned.

Encore une fois, les sites du consulat et de l’ambassade de France recensent les principales écoles francophones de Saigon et Hanoï.

Quelques idées de lieux à découvrir au Vietnam

Vous recherchez des suggestions de lieux à visiter pendant votre séjour au Vietnam ? Afin de vivre votre expérience d’expatrié à 200 %, prenez le temps de découvrir ces endroits incontournables :

  • la baie d’Hạlong ;
  • l’île de Phú Quốc ;
  • la citadelle de Hué ;
  • les rizières de Sapa ;
  • la ville balnéaire de Nha Trang ;
  • le temple de la littérature de Hanoï.