Telegram WhatsApp Signal Messenger

S’expatrier en France : tous nos meilleurs conseils pour une installation réussie

Avec son riche patrimoine culturel et historique, ses mosaïques de paysages et son art de vivre inégalé, la douce France est un pays de de liberté, de fête et de convivialité qui attire des millions de touristes et d’expatriés. Au cœur de la lumineuse capitale, dans l’arrière-pays provençal ou ailleurs sur le territoire hexagonal, Foyer Global Health vous a préparé un guide pour vous y installer en toute sérénité.

S’installer en France : quelques formalités

Belges, Autrichiens, Islandais… Les ressortissants de l’Union européenne (UE), de l’Espace économique européen (EEE) et de la Suisse sont libres d’entrer, de séjourner et de travailler en France sans titre de séjour, ni autorisation de travail. Depuis l’UE, vous n’aurez aucune formalité douanière à accomplir ; depuis la Suisse, vous devrez déclarer vos effets personnels auprès des douanes française et suisse.

Les ressortissants de pays tiers ont besoin d’un titre de séjour dans le cadre d’une expatriation temporaire ou d’une installation de longue durée. Le titre de séjour ou visa à obtenir dépend de la durée et du motif de votre expatriation. En raison du Brexit, les ressortissants britanniques ont l’obligation de détenir un titre de séjour pour s’expatrier en France pour un séjour de plus de trois mois.

Si vous déménagez vers la Guyane, la Polynésie française, la Martinique ou un DOM TOM de manière générale, la société de déménagement que vous aurez choisie acheminera vos affaires par fret maritime ou aérien et pourra même s’occuper des formalités douanières.

Quid de la Covid ?

S’expatrier peut relever du parcours du combattant en raison des restrictions de déplacements qui accompagnent les pics épidémiques de la Covid-19. La France apprend à dompter les vagues successives et il est tout à fait faisable de s’expatrier sur l’hexagone du moment que vous respectez les formalités d’entrée, notamment les mesures sanitaires relatives à la Covid-19.

 

Travailler en France

Les ressortissants des pays hors UE, EEE et Suisse doivent obtenir un permis de travail et un permis de séjour pour pouvoir travailler en France. Le marché du travail français est très réglementé (contrats de travail, horaires de travail…) et le statut de salarié est bien protégé par la législation française. Les indépendants ne doivent pas se laisser décourager par l’arsenal bureaucratique français : il est possible de trouver votre bonheur en découvrant le statut d’entrepreneur qui vous correspond ! Si les clichés sur les travailleurs français ne reflètent pas forcément la réalité, il est vrai qu’ils s’octroient traditionnellement une vraie pause déjeuner (ainsi qu’un l’apéro après le travail le week-end) et qu’ils sont adeptes d’un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Même si les mentalités sont en train d’évoluer en raison du télétravail qui a connu un véritable essor avec la pandémie de Covid-19, les Français restent attachés à la ponctualité et au « présentéisme » au bureau ainsi qu’à un code vestimentaire formel.

Où habiter en France ?

Les expatriés ont surtout tendance à s’installer dans les grandes villes comme Paris, Toulouse, Bordeaux ou Lyon. D’autres leur préfèrent la douceur du sud de la France et s’installent au cœur de la merveilleuse Marseille ou de la belle Nice. C’est dans ces grandes villes françaises qu’il y a le plus grand nombre d’offres d’emplois pour les expatriés. Depuis la pandémie, certains fuient néanmoins le brouhaha des grandes métropoles et s’exilent dans des villes plus petites comme Nantes ou au cœur des campagnes.

Trouver un logement

La rigidité des procédures pour trouver un logement en France peut être décourageante (et pas que pour les expatriés !), mais il suffit juste de s’armer d’un tout petit peu de patience. C’est en réalité surtout dans les « zones tendues » comme Paris que les prix sont élevés et que la concurrence est rude. Comme dans d’autres pays, le loyer dépend de la ville, du quartier et du type de logement recherché. Vous pouvez faire appel à une agence de relocation, un chasseur d’appartements, une agence immobilière, consulter des sites internet spécialisés comme seloger.com, bienici.com ou utiliser l’application Jinka qui agrège toutes les annonces immobilières. Pour acheter un bien immobilier, les expatriés préfèrent passer directement par une agence immobilière.

 

La santé en France

Le système de santé en France est un système performant en termes d’accessibilité financière, de qualité des soins et de taux de couverture. Tout résident en France, avec ou sans travail, est couvert par « l’assurance maladie », l’assurance santé publique française, qui prend en charge les soins médicaux à hauteur de 70 %. Il est aussi tout à fait possible en tant que retraité d’être couvert par l’assurance maladie. Si 95% des Français souscrivent un contrat de complémentaire santé privée (« mutuelle ») pour couvrir le reste de leurs dépenses médicales, beaucoup d’expatriés se tournent vers des sociétés d’assurance santé internationales comme Foyer Global Health qui proposent des solutions sur mesure adaptées à leurs profils.

 

La scolarité

Vous vous installez en France avec des enfants ? La scolarité y est obligatoire à partir de l’âge de trois ans. Il existe trois types d’établissements scolaires : les établissements publics, les établissements privés sous contrat (avec l’État) et les établissements privés hors contrat. Dans le système éducatif public, il existe aussi des sections internationales qui permettent l’accueil d’élèves étrangers et proposent une formation bilingue (français/autre langue). Le lieu de résidence détermine l’établissement scolaire public dans lequel l’élève sera scolarisé.

Se déplacer en France

Si vous vous installez en dehors des grandes villes ou que vous souhaitez juste explorer la France à votre rythme, la voiture est une option à envisager ! Les expatriés peuvent tout à fait conduire en France avec leur permis national sous certaines conditions. Autre moyen de transport efficace : le train ! Le réseau ferroviaire français est très bien maillé et permet de rejoindre toutes les villes grandes et moyennes du territoire. En moins de 4h, le TGV vous permet de voyager d’une grande ville à l’autre. L’avion reste aussi assurément un moyen rapide et confortable pour se déplacer d’un bout du pays à l’autre…

Une fois que vous avez posé l’ancre, voici quelques destinations françaises à explorer :

  • À Paris : la Tour Eiffel, le musée du Louvre, la Sainte-Chapelle, le Musée d’Orsay, les Jardins des Tuileries et du Luxembourg, le parc des Buttes-Chaumont et la Butte Bergeyre, le cimetière du Père-Lachaise, le Canal Saint-Martin, le Sacré-Cœur et la butte de Montmartre et autour : Versailles, Fontainebleau
  • À Toulouse : église Saint-Sernin, musée des Augustins, le stade toulousain, la place du Capitale ou la Place Saint-Georges, le musée Aéroscopia, et autour : Carcassonne ou Albi
  • À Lyon : Basilique Notre-Dame de Fourvière, musée des Beaux-Arts, Institut Lumière, les bouchons lyonnais, la Fête des Lumières, les créateurs de la Croix-Rousse
  • À Marseille : les quartiers du Vieux-Port, de l’Estaque et du Panier, Notre-Dame de la Garde, l’archipel du Frioul, le MuCEM, la Cité radieuse, les calanques
  • À Nice : Promenade des Anglais, Vieux-Nice, la colline du Château, le MAMAC, le Musée Matisse, et alentour : Saint-Jean-Cap-Ferrat, Cap d’Ail, les îles de Lérins, la Vallée des Merveilles, le massif de l’Estérel
  • À Nantes : le château des Ducs de Bretagne, Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, le musée Jules Verne, le Mémorial de l’abolition de l’esclavage, les Machines de l’île, le Parcours Estuaire
  • À Bordeaux : le Grand théâtre, la Cité du vin, le centre alternatif Darwin, Bassins de Lumières et autour : le bassin d’Arcachon, la Dune du Pilat et un peu plus au sud, la belle Biarritz et la lumineuse Saint-Jean-de-Luz
  • À Lille : le Vieux-Lille, le palais des Beaux-Arts, le « Tri Po », le LaM, les Maisons Folie, « Saint-So », et la Grande Braderie